25 janvier 2023

H5P en histoire de l’Antiquité à l’UQAM

Marie-Adeline Le Guennec est professeure spécialiste de l’histoire romaine à l’UQAM. Elle a utilisé l’outil H5P avec ses étudiant·es pour travailler sur des sources historiques dans le cadre d’un cours-atelier centré sur le site archéologique de Pompéi. Son cours est donné aux étudiant.es de 1er cycle en histoire de l’Antiquité.

L’utilisation de l’outil H5P avec les étudiant·es à l’UQAM en balado

Une conversation enregistrée avec Marie-Adeline Le Guennec, professeure à l’UQAM, sur l’utilisation de l’outil H5P par des personnes étudiantes dans le contexte de son cours d’histoire de l’Antiquité romaine.

Abonnez-vous à la baladodiffusion via Acast ou directement sur Apple Podcasts ou Spotify


La professeure Le Guennec enseigne à ses étudiant·es comment travailler sur des sources historiques du site archéologique de Pompéi.

L’outil interactif H5P appelé « Virtual Tour (360) » s’est avéré un outil numérique tout à fait aligné pédagogiquement sur les cibles d’apprentissage de ce cours.

Les étudiants ont le choix de travailler sur un monument ou un édifice de leur choix et cette visite virtuelle est utilisée comme une forme de vulgarisation des connaissances.

Les sujets abordés dans cet épisode :

[0:20] Le contexte du cours-atelier de fin de baccalauréat en histoire de l’Antiquité romaine.

[1:20] Comment émerge l’idée d’utiliser H5P pour faire réaliser une visite virtuelle d’un espace au choix de Pompéi?

[2:15] L’approche, la démarche et l’utilisation de l’outil « Virtuel Tour 360 degrés » avec les étudiant·es dans le cours.

[4:40] Le problème de travailler en groupe avec H5P.

[6:22] Les travaux à réaliser dans le cours-atelier et la stratégie d’évaluation adoptée.

[8:50] La liberté du choix du sujet est laissée aux étudiant·es.

[9:57] La répartition des travaux et leur notation.

[12:03] L’appréciation du cours par les étudiant.es avec l’outil et le temps de conception accordé dans le cadre du cours.

[15:17] Les consignes données avec l’exemple de résultat attendu.

[17:01] Est-ce que le temps investi par la personne enseignante en vaut la peine?

[19:34] L’importance de préparer un plan “B” avec un outil technologique.

Les personnes suivantes ont participé à la discussion de cet épisode, Marie-Adeline Le Guennec, professeure d’histoire romaine (UQAM), ainsi que les chargés de projets pédagonumériques Pablo Castell et Yves Munn du Carrefour d’innovation et de pédagogie universitaire de l’UQAM.

Le déclencheur

La formation : dynamiser votre enseignement avec l’outil H5P

Une formation récente du Carrefour sur l’utilisation de H5P, a permis au professeure Le Guennec d’expérimenter l’activité « Virtual Tour (360) ». C’est un outil interactif en ligne qui permet de créer des visites virtuelles d’un lieu à l’aide d’images. Ces travaux de recherche antérieurs l’avaient amené à travailler sur le site des vestiges de Pompéi, une ville italienne qui a été ensevelie par l’éruption du Vésuve en 79 apr. J.-C.. Pour son cours, cet outil s’est donc avéré approprié pour atteindre les cibles d’apprentissage et, pourquoi pas, le faire utiliser par les étudiant·es dans le cadre de leur travail de session. Pablo Castell, chargé de projets technopédagogiques au Carrefour, l’a ensuite accompagnée dans la réalisation de ce projet.


Le cours-atelier en histoire de l’Antiquité permet d’approfondir certains aspects de l’histoire politique, économique, sociale ou culturelle du monde antique grec ou romain en utilisant de sources propres à l’Antiquité (épigraphie, archéologie, papyrologie, numismatique, etc.).


HIS518F – Cours-atelier en histoire de l’Antiquité

Travaux à remettre et leur évaluation

Les étudiant·es ont eu la liberté de choisir le sujet de leur visite virtuelle de Pompéi, avec des conseils et orientations de la part du professeure Le Guennec.

Le travail à effectuer consiste en la réalisation d’une visite virtuelle d’un monument historique avec H5P sous la forme d’une vulgarisation du sujet choisi. L’évaluation de cette visite virtuelle était découpée en trois moments, comprenant la remise du sujet avec des éléments de bibliographie et une présentation en une dizaine de lignes, la remise du scénario de la visite virtuelle, ainsi que la visite virtuelle en bonne et due forme.

Il y avait également une évaluation additionnelle qui consistait en un exposé en classe pour montrer leur travail et obtenir des commentaires avant de finaliser la visite virtuelle.

Finalement cette visite virtuelle devait être accompagnée d’un travail universitaire, un essai de 12 pages, qui est un discours scientifique plus formel.

Les étudiants ont eu cinq semaines pour terminer la tâche.

La professeure Le Guennec a trouvé que l’utilisation de l’outil H5P par des étudiants est appropriée pour des cours de fin de baccalauréat en petits groupes. Elle a également souligné que cela n’exige pas un temps incroyable de préparation et que c’est relativement simple à faire.

Un exemple de « Virtual Tour (360) »

Pour bien comprendre cet outil, nous vous invitons à expérimenter en faisant pivoter la photo 360 degrés (source H5P.org) ci-dessous.

Les images en 360 degrés et normales peuvent être enrichies d’interactivités telles que des explications, des vidéos, des sons et des questions interactives. Les images peuvent également être reliées entre elles pour donner à l’utilisateur l’impression de se déplacer entre des environnements ou entre différents points de vue au sein d’un même environnement.

Ce type de contenu est utilisé pour donner une impression d’exploration et d’apprentissage dans un environnement réaliste.

Sujets similaires