29 septembre 2022

Enquête : Utiliser le numérique pour former au numérique

Nous portons à votre attention un article paru dans la Revue hybride de l’éducation Volume 6, numéro 1, automne 2022 “Faire le point sur les compétences du 21e siècle” dirigé par les professeurs Patrick Giroux (UQAC) et Viktor Freiman (UMoncton).

Dans l’article «Utiliser le numérique pour former au numérique : le cas d’un dispositif d’autodiagnostic et d’auto-orientation dynamique pour l’innovation», Les auteurs Desrochers, Meyer et Dyan-Charles présentent le processus de création d’un outil numérique dans le domaine technopédagogique, mais également les résultats de leur enquête sur les pratiques relatives à la formation à distance dans les établissements d’enseignement supérieur québécois auprès de conseiller·ère·s pédagogiques et spécialistes en pédagogie numérique.

Desrochers, M.-E., Meyer, F. & Dyan-Charles, C. (2022). Utiliser le numérique pour former au numérique : le cas d’un dispositif d’autodiagnostic et d’auto-orientation dynamique pour l’innovation. Revue hybride de l’éducation, 6(1), 148–189.

Résumé de l’article
«Cette enquête s’intéresse aux pratiques et aux ressources de formation à privilégier pour favoriser le développement des compétences numériques. Les résultats sont éclairés par une recension d’écrits qui portait sur les besoins de formation en formation à distance.»

https://www.erudit.org/fr/revues/rhe/2022-v6-n1-rhe07307/1092453ar.pdf

Auteurs
Marie-Eve Desrochers, conseillère technopédagogique, Université de Sherbrooke
Florian Meyer, professeur, Université de Sherbrooke,
Clara Dyan-Charles, Université de Sherbrooke

Recension des méthodes pédagogiques utilisées en pandémie

L’enquête a été menée durant le contexte particulier de la pandémie de COVID-19. «La majorité des répondant·e·s viennent du champ disciplinaire des sciences de l’éducation et de la pédagogie de l’enseignement supérieur. Leurs domaines d’expertise portent en grande majorité sur les technopédagogies et l’innovation pédagonumérique.» (p.154)

Méthodes pédagogiques

Les méthodes pédagogiques qu’ils·elles utilisent ou recommandent dans le cadre de différents contextes de formation.

• Formation à distance entièrement asynchrone 

Les méthodes pédagogiques les plus utilisées (fréquemment ou à l’occasion) par ces personnes en contexte de formation à distance en mode asynchrone sont les suivantes :

  • 89 % : travail en groupe ;
  • 84 % : démonstration pédagogique ;
  • 84 % : encadrement individuel ;
  • 78 % : exercices ;
  • 78 % : lectures structurées ;
  • 73 % : études de cas ;
  • 73 % : apprentissage par projets ;
  • 72 % : réflexions professionnelles (travaux individuels réflexifs portant par exemple sur des situations professionnelles) ;
  • 65 % : exposés magistraux ;
  • 65 % : des présentations orales par les étudiant·e·s.
    (p.157)

• Formation à distance entièrement synchrone

Les méthodes pédagogiques les plus fréquemment utilisées par les répondants en contexte de formation à distance en mode synchrone sont :

  • 94 % : exposés magistraux en mode synchrone ;
  • 94 % : encadrement individualisé ou tutorat ;
  • 94 % : exercices ;
  • 90 % : démonstration en mode synchrone ;
  • 87 % : travaux de groupe ;
  • 81 % : études de cas ;
  • 74 % : projets ;
  • 74 % : réflexions professionnelles ;
  • 68 % : débats ;
  • 68 % : apprentissage par problème ;
  • 68 % : lectures structurées.
    (p.158 et 159)

• Formation en alternance présentiel/distanciel

Les méthodes pédagogiques les plus fréquemment utilisées en contexte d’alternance sont :

  • 100 % à des encadrements individualisés ; •
  • 99 % : exposés magistraux ; •
  • 99 % : travaux de groupe ; •
  • 93 % : apprentissage par projet ; •
  • 93 % : exercices ; •
  • 93 % : démonstrations ; •
  • 88 % : études de cas ; •
  • 88 % : apprentissages par problème ; •
  • 86 % : présentations orales ; •
  • 86 % : lectures structurées ; •
  • 86 % : réflexions professionnelles ; •
  • 73 % : interventions de personnes externes ; •
  • 60 % : débats ; •
  • 59 % : jeux de rôle

La diversité des méthodes rapportée ne permet pas de tracer un portrait clair des méthodes pédagogiques fréquemment utilisées dans un contexte de formation hybride en alternance présentiel/distanciel, contrairement à ce que certaines recherches de notre recension relevaient.
(p.159)

• Formation comodal/bimodal

Les répondant·e·s ont indiqué à plus de 82 % n’avoir jamais expérimenté le contexte de formation comodale ou bimodale, c’est-à-dire en présentiel avec diffusion simultanée à distance. Parmi les 18 % des répondant·e·s qui ont affirmé avoir déjà enseigné en contexte de formation bimodal/comodal,

  • 50 % affirment avoir employé fréquemment ou à l’occasion les méthodes pédagogiques suivantes :
    • l’exposé magistral ;
    • l’encadrement individualisé ;
    • la démonstration ;
    • l’apprentissage par problèmes ;
    • les exercices.

Ces activités pédagogiques s’illustrent sur le même pied d’égalité en contexte de formation synchrone (p. ex., exposé magistral, apprentissage par problèmes, encadrement individualisé), mais font appel à des approches pédagogiques variées (expositives et individuelles).

  • 33 % utiliser fréquemment les méthodes pédagogiques suivantes :
    • débat ;
    • travail en groupe ;
    • réflexions professionnelles.
      (p.160)

Il est possible de constater que les méthodes pédagogiques actives et collaboratives semblent être légèrement moins utilisées en contexte de formation bimodale/co-modale. p.160

En terminant

Nous vous invitons à consulter l’ensemble des résultats de cette enquête :

Desrochers, M.-E., Meyer, F. & Dyan-Charles, C. (2022). Utiliser le numérique pour former au numérique : le cas d’un dispositif d’autodiagnostic et d’auto-orientation dynamique pour l’innovation. Revue hybride de l’éducation, 6(1), 148–189.

Source

Un article de la revue Revue hybride de l’éducation 

Volume 6, numéro 1, automne 2022, p. 148–189
Faire le point sur les compétences du 21e siècle

La Revue hybride de l’éducation [RHÉ] est une revue scientifique libre d’accès se proposant de faire le pont entre la recherche et la pratique, de donner une plus grande visibilité aux recherches participatives en éducation et qui permettent aux participants (chercheurs et praticiens) de regarder ensemble autrement la pratique.

Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)

© Université du Québec à Chicoutimi, 2022

License

Sujets similaires