13 janvier 2023

Apprendre à parler IA

La découverte du potentiel de l’IA, par l’accès aux agents conversationnels grand public comme ChatGPT et DALL·E de OpenAI, fait sensation dans le milieu de l’éducation. Il le déstabilise mondialement.

Les agents conversationnels GPT (Generative Pre-trained Transformer) et les autres systèmes informatiques d’intelligence artificielle d’envergure sont conçus pour comprendre et générer du langage naturel. En terme générique, ce sont des LLM (Large Language Model). Un tel modèle de traitement automatique du langage est capable de générer ou de comprendre du contenu en utilisant des techniques d’apprentissage automatique avancées. Ils sont pré-entraînés sur d’exorbitantes quantités de données par apprentissage afin de générer du contenu de manière similaire à ce que produirait un humain.

En fait, ces agents conversationnels ont tendance à donner l’impression de discuter avec un humain, ce qu’ils ne sont pas. Ces agents artificiels intelligents sont différents des algorithmes des moteurs de recherche. Ce sont des entités langagières cognitives non humaines et non vivantes qui se basent sur des probabilités et de statistiques d’enchainement de mots. Ils ne sont pas imputables de leurs réponses. Nous devons apprendre à parler avec cette IA en tenant compte du fait que le texte et les instructions demandées seront traités statistiquement par le LLM pour générer statistiquement un résultat très impressionnant.

Apprendre à communiquer avec l’IA

Bon à savoir

  • L’agent conversationnel ignore tout de ce que vous ne lui dites pas. Il faut l’entraîner en lui précisant et en lui détaillant de façon cohérente vos requêtes.
  • La qualité des réponses est directement proportionnelle à la pertinence et la précision des questions et des instructions que vous fournissez dans la boîte de dialogue.
  • L’agent conversationnel tient compte de l’historique de la série de questions ou des interventions antérieures dans la boîte de dialogue. Ne vous contentez pas d’une réponse.
  • Chaque boîte de dialogue (fil des échanges) est indépendante et peut être sauvegardée dans la section gauche de ChatGPT.

Recommandations générales pour mieux communiquer avec l’IA :

  1. Clarifier vos questions
    Vos questions ne doivent pas être trop larges et ouvertes. Reformulez et affinez vos questions au fur et à mesure du dialogue. Ne vous contentez pas de la première réponse, mais creusez jusqu’à ce que la réponse soit satisfaisante. 
  1. Contextualiser vos questions
    Vos questions doivent préciser ce dont vous souhaitez que l’agent conversationnel tienne compte. Par exemple, pour un travail collégial ou universitaire / de niveau… / domaine et sous-domaine / enjeux ou concepts à traiter / le format, normes ou mise en forme / autres mots-clés pertinents.
  2. Demander à l’IA de vous aider à préciser vos questions
    L’agent conversationnel peut vous aider et vous conseiller. Considérez l’agent comme un assistant « d’intelligence augmentée » et un outil d’aide à la tâche.
  3. Fournir des exemples
    Un exemple de résultat attendu basé sur des auteurs, des citations, des théories spécifiques, des oeuvres, des styles ou « à la manière de »… c’est efficace.

 L’art du « Prompt »

C’est probablement une nouvelle compétence numérique, la maîtrise de l’art du « prompt » (requête) permet d’apprendre à poser des questions et des instructions au modèle de langage de type LLM.

Notez que l’image coiffant ce billet a été créée par Geoffroi Garon-Épaule en co-édition avec MidJourney avec la requête (prompt)  suivante : « diagram of trust “social system” digital human collaboration ».

Pour apprendre à parler à l’IA, consultez les répertoires d’exemples adaptés à vos intentions. Nous vous recommandons :

ChatGPT – Guide de l’enseignant « ce qui marche le mieux »

En suivant ce guide, vous apprendrez à intégrer efficacement ChatGPT dans votre pratique pédagogique et à tirer le meilleur parti de ses capacités. Pour vous aider à démarrer, nous proposons ici des exemples spécifiques alignés sur le guide des « meilleures pratiques » du Centre de statistiques et d’évaluation de l’éducation de l’État de la Nouvelle-Galles-du-Sud en Australie.

Écrit par Andrew Herft Traduit et adapté par Alexandre Gagné

Prompting Explained: How to talk to ChatGPT
par Louis Bouchard, vulgarisateur scientifique IA et candidat au doctorat et chercheur à Mila – Institut québécois d’intelligence artificielle

Awesome ChatGPT Prompts
Une collection d’exemples de « Prompts » à utiliser avec le modèle ChatGPT.

15 exemples concrets d’utilisation en classe de l’IA
Des exemples concrets d’utilisation avec GPT-3, MidJourney, Reader, Perplexity, Tome, LEX, GLASP, etc.
par Yann Houry, Directeur de l’innovation pédagogique et technologique au Lycée Français International de Hong Kong

En langage simple

En terminant, notre veille nous a menés vers cette excellente affiche de vulgarisation produite par créativité Québec qui explique comment se servir de cet agent conversationnel.
ChatGPT pour enseignants en langage simple

Sujets similaires